La question féminine dans nos milieux

Les éditions du Symbiote sont heureuses de vous faire part de la publication de la première brochure édité dans la collection [Humus] consacrée aux textes historiques.

Celle-ci est disponible à la lecture et en téléchargement sur infokiosques.net, il vous suffit de cliquer sur la couverture ci-dessous :

« On peut dire qu’au cours des siècles le monde masculin a toujours oscillé à propos de la femme entre les deux concepts extrêmes : la prostituée et la mère, l’abject et le sublime, sans s’arrêter sur ce qui est strictement humain : la femme. La femme comme individu ; individu rationnel, pensant et autonome. »

Dans cette série de cinq articles publiés entre septembre et octobre 1935 dans le journal Solidaridad Obrera, Lucía Sánchez Saornil, militante anarchiste, fait une critique de l’attitude de ses camarades hommes vis-à-vis des femmes. Elle y expose leurs préjugés machistes, incompatibles avec les aspirations libertaires qu’ils affichent. Elle s’y livre également à une réflexion — en avance sur son temps dans le contexte espagnol — sur l’émancipation des femmes et la révolution sociale qui, selon elle, dépendent l’une de l’autre. Ce texte permet de comprendre pourquoi quelques mois plus tard elle créera, en compagnie des militantes Mercedes Comaposada et Amparo Poch, la fédération révolutionnaire féminine Mujeres Libres, première organisation féministe prolétarienne autonome de son genre, qui sera rapidement forte de plus de 20 000 membres en pleine guerre civile.

Cette brochure peut également être récupérée au format papier sur périgueux (nous ne faisons pas d’envois postaux) sur simple demande en nous écrivant. Vous pourrez aussi peut-être la trouver dans un infokiosque près de chez vous si vous n’êtes pas en dordogne.

Nunatak

Revue d’histoires, cultures et luttes des montagnes.

Nous habitons la montagne. Pour certains c’est un choix, pour d’autres un exil, un refuge, une prison. Nous l’habitons par désir ou par la force des choses, et nous posons la question de comment habiter cet espace. L’habiter réellement, ne pas nous contenter de notre position de consommateur perpétuel, dévier du sentier balisé des flux de la marchandise et de l’autorité, nous attaquer à ce qui nous sépare les uns des autres, nous plonger dans les histoires que racontent les ruisseaux, les êtres, les arbres ou les rochers…

Nous nous sommes réunis autour de l’envie de faire écho à la revue italienne Nunatak, revue d’histoires, de cultures, et de luttes des montagnes, s’inspirant de celle-ci pour une publication française. Nous ne cherchons pas à la reproduire à l’identique, mais à imaginer une forme similaire en résonance avec nos propres vécus.

Numéro 0 (octobre 2016) :

(cliquer sur la couverture pour télécharger la revue)

Numéro 1 (avril 2017) :

(cliquer sur la couverture pour télécharger la revue)

Versions papiers disponibles dans l’infokiosque du Symbiote.

Le site web de Nunatak

Gamins! – zine pro-jeunesse (2012)

Premier et unique numéro du zine « pro-jeunesse » Gamins! intégralement réalisé par des mineurs (entre 12 et 17 ans) en 2012 afin de dénoncer la domination adulte et affirmer leur autonomie. S’il n’y eu pas de numéro deux et que leur site web à disparu, c’est que la répression parentale est passé par là… Nous le mettons en ligne afin que leurs écrits restent aisément accessibles sur la toile. Un zine à lire!

gamin_no1

Pour télécharger le fanzine cliquer sur la couverture.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un zine de libération mineure francophone, visant les mineur-e-s (enfants et adolescent-e-s) ainsi que leurs allié-es, ex-mineur-e-s, qui peuvent aussi nous lire et contribuer. (…)

Nous voulons que les autres mineur-e-s ne se sentent pas seul-e-s dans cette galère, et connaissent les lobbys américains ou allemands pour l’abaissement de l’âge de vote et l’obtention d’autres droits !

Nous voulons faire savoir que les jeunes veulent des droits, ce n’est pas une lubie allumée d’adultes.

Nous existons car les jeunes, enfants & adolescent-e-s, sont effacés, stéréotypés voire ridiculisés dans certains mouvements de justice sociale ainsi que dans les médias, surtout ceux qui les concernent… utilisés pour faire peur ou attendrir les adultes ! (…)

Nous sommes pour une plus grande indépendance, une plus grande mobilité et un plus grand accès à l’information pour les mineur-e-s incluant les enfants.

Nous sommes contre les châtiments corporels et les violences faites aux mineur-e-s.

Nous sommes contre le filtrage et la censure des sources d’information, qu’il s’agisse d’Internet ou d’informations sur ce qui concerne la vie d’un-e mineur-e.

Nous sommes là car les plus grandes oppressions sont celles qui vous maintiennent dans l’ignorance et l’impossibilité de vous exprimer sous prétexte de vous protéger.

Photocopiez-nous !

Kropotkine – le salariat (vf / 25min / 1889-2016)

Lecture (avec quelques ellipses) et illustration du texte de 1889 du théoricien anarchiste Kropotkine.

Kropotkine nous livre ici, avec la clarté qui caractérise son style, une critique radicale du système salarial en démontrant que quelque soit la forme qu’il revêt celui-ci reste profondément inégalitaire. Toujours d’actualité!

Le texte intégral est lisible ici.

Yves Bonnardel – « Le concept de nature : une construction idéologique ? » (vf / 92min / 2016)

Conférence d’Yves Bonnardel autour du concept de « Nature ».

Dans nos sociétés, ce qui est réputé « naturel » est perçu comme bon, normal et souhaitable et cette idée se substitue aux questionnements moraux. Pourtant, l’idée qu’il existerait une « nature des choses », relève de la croyance. Qu’impliquerait un retour à la réflexion éthique et à l’analyse politique dans les domaines dits du personnel, de la politique, de la bioéthique, des mœurs, et même de « l’environnement » ?

Pour aller plus loin, on peux également lire les deux textes suivants d’Yves Bonnardel :

De l’appropriation… à l’idée de Nature

En finir avec l’idée de Nature, renouer avec l’éthique et la politique