Indomptables – une histoire de femmes libres (vostfr / 62min /2011)

En plein mois de Mai 1936, naît le premier numéro de la revue « Mujeres Libres ». Un an plus tard, en Août 1937, le premier congrès de la Fédération Nationale des Femmes Libres se déroule à Valence. Cette organisation féministe d’obédience anarchiste voulait que les femmes se libèrent elles-mêmes du cruel esclavage de l’ignorance.
Oubliée même par leurs propres camarades, « Mujeres Libres » compta jusqu’à 20 000 adhérentes. Le tourbillon de la guerre les empêcha de développer leur programme en « paix », mais rien ni personne ne put empêcher que germe la graine qu’elles portaient au plus profond d’elles-mêmes.
Ce travail cherche à sortir ces femmes de l’oubli, à dénoncer l’invisibilité à laquelle sont soumises, non seulement Mujeres Libres, mais aussi les femmes et les groupes de femmes qui, par cohérence, mènent jusqu’au bout leur dissidence et restent à la marge de structures préétablies. »

La question féminine dans nos milieux

Les éditions du Symbiote sont heureuses de vous faire part de la publication de la première brochure édité dans la collection [Humus] consacrée aux textes historiques.

Celle-ci est disponible à la lecture et en téléchargement sur infokiosques.net, il vous suffit de cliquer sur la couverture ci-dessous :

« On peut dire qu’au cours des siècles le monde masculin a toujours oscillé à propos de la femme entre les deux concepts extrêmes : la prostituée et la mère, l’abject et le sublime, sans s’arrêter sur ce qui est strictement humain : la femme. La femme comme individu ; individu rationnel, pensant et autonome. »

Dans cette série de cinq articles publiés entre septembre et octobre 1935 dans le journal Solidaridad Obrera, Lucía Sánchez Saornil, militante anarchiste, fait une critique de l’attitude de ses camarades hommes vis-à-vis des femmes. Elle y expose leurs préjugés machistes, incompatibles avec les aspirations libertaires qu’ils affichent. Elle s’y livre également à une réflexion — en avance sur son temps dans le contexte espagnol — sur l’émancipation des femmes et la révolution sociale qui, selon elle, dépendent l’une de l’autre. Ce texte permet de comprendre pourquoi quelques mois plus tard elle créera, en compagnie des militantes Mercedes Comaposada et Amparo Poch, la fédération révolutionnaire féminine Mujeres Libres, première organisation féministe prolétarienne autonome de son genre, qui sera rapidement forte de plus de 20 000 membres en pleine guerre civile.

Cette brochure peut également être récupérée au format papier sur périgueux (nous ne faisons pas d’envois postaux) sur simple demande en nous écrivant. Vous pourrez aussi peut-être la trouver dans un infokiosque près de chez vous si vous n’êtes pas en dordogne.

René Binamé – 71-86-21-36

Reprises et adaptations de chants révolutionnaires par le légendaire René Binamé réalisé en 1996. L’archive contient le livret avec des précisions historiques.

René Binamé – 71-86-21-36

 

Liste des pistes :
01 Révolte (Sébastien Faure)
02 Juillet 1936 (Serge Utge-Royo)
03 La chanson du Père Duchesne (traditionnel)
04 La Makhnovschina (Atourof)
05 Hécatombe (Georges Brassens)
06 La rue des Bons-Enfants (Guy Debord)
07 Le chant des partisans (Druon, Kessel, Marly)
08 Dynamite (Martenot)
09 Le triomphe de l’anarchie (Charles d’Avray)
10 L’internationale en concert (Eugène Pottier)
11 Embrasse (René Binamé)
12 L’intersidérale (René Binamé)
13 L’internationale boursière (René Binamé)

La Révolte et autres morceaux en concert :

Libertarias (vostfr / 120min / 1996)

Un magnifique film espagnol de Vicente Aranda sur l’action des femmes lors de la révolution libertaire de 1936 à travers le parcours (fictif) de quelques-unes d’entre-elles. Une fresque magnifique et saisissante à voir.

768615libertariascoverslim(cliquer sur l’affiche pour télécharger le film)

En 1936, le déclenchement de la guerre civile espagnole oblige Maria, une jeune nonne, à quitter son couvent et à trouver refuge dans un bordel. Un bordel vite « libéré » par un groupe de femmes anarchistes (Mujeres Libres) qui luttent contre le régime franquiste, mais aussi contre le patriarcat. Quelques prostituées ainsi que Maria décident de les suivre dans leur combat, sur le front de l’Ebre…

libertarias3

Luttes des femmes & révolution sociale pendant la guerre d’Espagne (1936-1939)

Deux soirées à la Bourse du Travail de Périgueux sur l’organisation féministe et prolétarienne autonome Mujeres Libres pendant la révolution espagnole, avec la participation du collectif féministe Les Ronces (https://lesronces.wordpress.com) :

Vendredi 24 mars, 20h : Projection du film Libertarias et discussion autour du film.

Samedi 25 mars, 20h : Projection du documentaire De toda la vida et discussion sur Mujeres Libres et le féminisme.

Faire clic-droit et enregistrer sur l’image ci-dessous pour télécharger le programme complet :Les films peuvent être téléchargé dans notre médiathèque : Libertarias & De toda la vida

Continue reading