Anarchistes et Communistes dans le mouvement des conseils à Turin – Premier après-guerre rouge (1919-1920)

Les éditions du Symbiote sont heureuses de vous faire part de la publication en ligne de la première brochure éditée dans la collection [Mnésis] consacrée à l’histoire des luttes révolutionnaires et d’émancipation.

Il s’agit de Anarchistes et Communistes dans le mouvement des conseils à Turin – Premier après-guerre rouge (1919-1920) de Pier Carlo Masini ainsi que de textes écrit notamment par Errico Malatesta et Luigi Fabbri sur la question.

Celle-ci est désormais disponible à la lecture et en téléchargement sur infokiosques.net.

Pour télécharger la matrice A4 (à convertir en brochure A5), cliquer sur la couverture :

« Les ouvriers pensèrent que c’était le moment de s’emparer définitivement des moyens de production. Ils s’armèrent pour la défense, transformant de nombreuses usines en véritables forteresses, et ils commencèrent à organiser la production pour eux-mêmes. Les patrons avaient été chassés ou déclarés en état d’arrestation.
… C’était le droit de propriété aboli en fait, la loi violée dans tout ce qu’elle a de défense de l’exploitation capitaliste. C’était un nouveau régime, une nouvelle forme de vie sociale qui étaient inaugurés. »

Errico MALATESTA

Sommaire :
I/ Le cerveau du prolétariat : Turin
II/ Période de révolution
III/ Les origines des Conseils d’usine
IV/ La théorie des Conseils
V/ Le mouvement des Conseils
VI/ La polémique sur les Conseils
VII/ La contribution des anarchistes
VIII/ L’action des Conseils
IX/ La tradition des Conseils
Annexes :
Pour le congrès des conseils d’usine aux ouvriers et paysans d’Italie
Rapport sur les conseils d’usine et d’entreprise
Aux ouvriers métallurgistes !
Sans répandre une seule goutte de sang
La propagande du camarade Errico Malatesta
Tout n’est pas fini !
La propagande de Errico Malatesta
Deux jugements historique sur les conseils en Italie

Fascisme, capitalisme et classe ouvrière

Une émission de Sortir du capitalisme sur la montée fasciste et prise de pouvoir de ses partis en Italie et en Allemagne dans les années 1920-1930 et au delà.

Une théorie critique du fascisme italien et du nazisme allemand dans leurs caractéristiques communes et leurs rapports au grand capital et à la classe ouvrière à partir de l’analyse matérialiste de Daniel Guérin dans Fascisme et grand capital (Libertalia, 2013) – avec Charles Jacquier, historien, éditeur du livre.

Première partie :

ou le télécharger ici (clic-droit > télécharger sous)

Deuxième partie :

ou le télécharger ici (clic-droit > télécharger sous)

Bonus :

ou le télécharger ici (clic-droit > télécharger sous)

 

Errico Malatesta – Vers une nouvelle humanité (vostfr / 90min / 2018)

Une jeune femme cherche la tombe d’Errico Malatesta (1853-1932), une des figures les plus importantes de l’anarchisme mondial. Il est enterré dans un lieu non répertorié de l’énorme cimetière de Verano, à Rome. La tâche semble plus difficile que prévu, mais cette longue quête se transforme en un voyage à travers l’anarchisme, qui commence à la naissance de l’inoubliable révolutionnaire et couvre un siècle et demi de l’histoire de l’anarchisme, en s’appuyant sur les textes écrits par Malatesta et par d’autres intellectuels qui ont vécu après lui, jusqu’au XXIe siècle et même plus. Ce documentaire est aussi un manifeste politique qui veut redonner à l’actualité, un discours qui semble interrompu dans l’opinion publique depuis trop d’années, mettant en avant des références scientifiques et philosophiques qui peuvent stimuler et donner un nouvel élan aux alternatives anarchistes.

 

 

Ni Dieu ni Maitre – Une histoire de l’anarchisme (vf / 140min / 2015)

Malgré des interprétations parfois très orientés auxquelles nous ne souscrivons pas ainsi que quelques petites erreurs factuelles, un excellent documentaire pour s’initier à l’histoire du mouvement anarchiste entre les années 1840 et 1940.

Télécharger le documentaire.

Bonus :

Errico Malatesta – Écrits politiques

Compilation d’articles et de textes d’Errico Malatesta (1853-1932), révolutionnaire anarchiste italien, parus en 1979.

malatesta_ecrits_politiques

Pour télécharger le livre scanné cliquer sur la couverture.

    « Quant à l’organisation sociale, ma conclusion est  la  suivante :  c’est à  nous tous, travailleurs, d’y penser, chacun dans  notre domaine.  Ainsi dès  la  destruction  de  l’ancien appareil oppressif, nous établirons une société plus humaine, plus juste, plus  conforme aux progrès futurs. Sinon,  les « dirigeants » y penseront  pour nous, et  nous  aurons de nouveau un gouvernement. Les masses en feront les frais, la liberté disparaîtra, de nouveaux parasites et de nouveaux privilégiés de toutes sortes les exploiteront.  »

Sommaire complet ci dessous :

Continue reading